>>>Concours DORADE SURFCASTING été 2017<<<

CR09

La famille Richard is back !

« Salut les pescadors,
Je vous partage ma plus belle et inoubliable journée de pêche de ma vie.
Ma femme me dit qu'elle souhaiterait aller à la mer car c'est son jour de repos et par la même occasion que j'aille pêcher le matin et elle me rejoindrait manger le midi avec les enfants.... 
Je réfléchis, il se passe 34 secondes et donne ma réponse bien sûr positive sans hésitation. 
Je passe le coup de fil pour réserver les appâts et ma fille me dit qu'elle m'accompagnerait de bon matin. Ok pour moi. 
4h le réveil sonne, on se prépare et direction le magasin de pêche, un ami m'a rejoint pour une initiation de la pêche au surfcasting à la dorade. 
5h30 nous sommes en plage, il y a un pêcheur mais la place est libre. 
On prépare le matos, 5 cannes à l'eau montage standard et comme appâts : couteaux frais, crabes, vers de sable et demi dure pour la petite.

La famille Richard is back !

L'attente commence mais pas trop non plus. Ça commence par une touche au couteau pour mon ami qui se le fera exploser sans que le poisson ne se pique. Dommage mais on se dit qu'elles sont là malgré la fraîcheur de l'eau et le vent du nord qui souffle légèrement. 
Petit coup d'œil à la météo, ça doit tourner à l'Est puis au Sud en fin de matinée. Nickel mon heure préférée.  
Je monte une canne à ma fille pour qu'elle puisse taquiner elle aussi et le festival de doradelle commence : 1 , 2 , 3 .... 5 pour elle au demi-dure et 2 pour nous au vds, elle nous dit qu'elle va gagner le concours ! En tout cas, c'est bien parti, car pour nous les grosses dodos ne montrent pas leurs belles couronnes dorées.  
Il est environ 11h quand ma femme et mon fils nous rejoignent enfin avec le casse-croûte et la chance avec eux. 
Une belle touche au crabe pour moi, je prends et ferre, elle est au bout et accusera 700g . Ça fait du bien et ça motive les troupes.

Les touches s'enchaînent pour moi, cette fois-ci au vers de sable. Ma canne se plie, je prends et mets un bon coup de ferrage, ça démarre et c'est du lourd. Ça me rappelle il y a 1 an jour pour jour à peu près. Je bataille pas mal et n'arrive pas à la faire venir, elle est costaud et ne se laisse pas faire quand enfin je l'aperçois et me dit que c'est du lourd. Mon collègue va chercher son salabre au cas où, et je vais au sec. Je décide de la mettre dedans de peur de la perdre tandis que mon collègue me dit que l'autre canne a tapé aussi. Je lui dis de prendre. Elle est au bout aussi , put.....
Je mets ma canne sur le piquet avec la mémère de 2kilos300 que je viens de prendre et cours prendre l'autre canne. Elle y est et ce n'est pas une petite non plus. Je bataille 30 secondes et la bam le drame: la ligne casse ! Bon tanpis, elles sont là et je m'empresse de recharger mes cannes pour ne pas louper le moment.

 

La famille Richard is back !

En remontant celle que je viens de louper, je m'aperçois qu'il y a un sac de noeud et le bas de ligne au couteau entier coupé.  Elle devait y être en me temps que l'autre . 
Pas grave je recharge et trempe la ligne .  
Peu de temps après: bim!! ça tape sur le couteau, elle y est et mon fils me demande de la sortir: OK. Je lui règle bien le frein, et lui laisse la canne. Il arrivera à la sortir et elle accusera 500g . Pas mal déjà une bonne partie de pêche avec pas mal d'activité. 
L'attente commence . Les gens arrivent sur la plage mais pas trop de foule non plus. Je persiste jusqu'à la fin . Mon ami ne voit pas les touches et se fait exploser les couteaux les uns derrière les autres. Il décide de plier boutique.  Il est 15h le soleil tape "nerveux" et cela fait plus de 2h qu'il n'y a plus d'activité.  
Je reste sous le parasol et scrupte les scions avec ma femme et qui me dit "elles t'on oublié les dorades non ? elle n'a pas le temps de finir sa phrase que ma canne au sable met une belle castagne, je pars en courant et arrivée au niveau du piquet, j'entends le frein siffler, je prends c'est au bout, c'est lourd et ça part loin .
Un combat de fou commence. Je fais 2 tours de manivelle, et elle me fait chanter le frein. J'ai jamais eu de sensations pareilles! le poisson de ma vie est au bout . Elle part vers les baigneurs, je décide de rentrer dans l'eau, au passage je stoppe quelques personnes qui partaient s'aventurer dans l'eau, en leur demandant de patienter quelques minutes. Mais les minutes passent et elle est toujours aussi combative. Les gens s'agglutinent autour de moi pour essayer de la voir.
Je dis à ma femme et mes enfants de venir la voir car c'est un monstre et je ne pense pas que j'arriverai à la sortir. On reste sur le banc de sable, tout en observant la belle me faire des aller et retour devant moi sans se laisser ramener . 
Je prie qu'elle ne se décroche pas, et je fais tout mon possible et cherche des solutions pour la fatiguer mais elle ne donne pas de signe de faiblesse. 
Ma femme part chercher un sac et me rejoint. Je la vois avec et me dit que tout compte fait, ce n'est vraiment pas une bonne solution. Je continue le combat, mes bras sont tétanisés ! Il s'est écoulé plus de 10 minutes déjà quand la belle commence à peine à donner les premiers signes de faiblesse. J'en profite pour la brider un peu et lui faire passer le banc de sable . Ça y est elle est de l'autre côté, et il reste plus que qu'une vingtaine de mètres à faire. Je pars à droite, à gauche, tout à l'opposé de celle-ci pour qu'elle ne puisse pas se reposer, et au bout de 15 minutes le poisson de ma vie est enfin au sec ! Les gens se mettent à applaudir et me féliciter. Je tremble comme un "botch", j'embrasse ma femme et mes enfants je fais quelques selfish et pars admirer l'énorme dorade que je viens de sortir de l'eau. J'en reviens pas, et n'en reviens d'ailleurs toujours pas. 

Elle accusera 3kilos600 pour 62 cm: un dinosaure!

La famille Richard is back !

Je me remets de mes émotions et recharge mes cannes pour persister jusqu'à la fin. Le temps passe et les gens sont dans mes fils . Ma famille commence à ranger et moi de même.  En remontant les cannes un couteau était explosé. Je remballe et me rentre tout doucement, brûlé colle une écrevisse. La tête dans les nuages comme un enfant, je plane . 
Une journée inoubliable en compagnie de ma femme et mes enfants que je remercie de m'avoir porter chance . 
Je remercie dame nature pour ces cadeaux à qui je ferais le plus grand honneur ! »


 

La famille Richard is back !
La famille Richard is back !
La famille Richard is back !

Quelle partie de pêche d' ANTHOLOGIE, rien de plus à dire que chapeau la famille Richard!

Tu te souviendras de cette journée toute ta vie j'en suis certain.

Merci pour ce magnifique compte-rendu.

Vive la mer, vive la pêche en mer, vive le surfcasting.

Tag(s) : #Vos Photos