Bonjour amis pêcheurs.

Comme vous le savez ce blog est un lieu de partage et d'échange sur notre passion : la pêche en bord de mer.

Vous êtes très nombreux à parcourir régulièrement les pages de Dorade Surfcasting, impatients de lire de nouvelles aventures, de savoir si il se fait du poisson, etc... Pour cela je tenais à remercier (une fois de plus) tout ceux qui jouent le jeu en partageant à leur tour leurs bons moments au bord de l'eau.

Quel bonheur de diffuser une belle partie de pêche, qui plus est d'un de mes Padawans!

Aujourd'hui c'est Joël qui nous régale, voici son récit :

« Bonjour à tous et toutes !

Le plaisir de la pêche est intense et la prolongation de notre passion peut se faire en partageant nos réussites avec les fans de surfcasting. Voici donc un petit récit d’une sorties entre amis (merci à David et Jean François pour leur aide et leur bonne humeur).

Voici quelques jours, nous décidâmes d’aller tenter notre chance au loup après le coup de mer, il était annoncé une houle de 1m mais le jour J plus que 50 cm.

Après une heure et demi de route et passage chez le marchand d’appâts où quelques vers de chalut nous attendaient gentiment, montage des cannes et bas de ligne. J’avais préparé mes bas de ligne suivant les conseils de Mikaël .Pour la petite histoire je débute juste en surfcasting et Mikaël a accepté de me former pendant quelques heures en fin d’été 2016 à Frontignan, que du bonheur ! Donc bas de ligne en 47/100 et empile en 30/100  moins d’un mètre (je n’avais plus de 35/100) avec stop float. Pour finir, un hameçon VMC N°1 ref 9291 avec ardillons puis une agrafe et un plomb grappin débrayable de 150g.

A ce stade du montage, je me suis fait chambré par mon copain car je suis toujours très lent à m’installer, il me faut 45 min pour lancer mes 2 cannes à l’eau…Toujours suivant les conseils de mon mentor, je diversifie les appâts (couteaux faisandés et vers de chalut).

Vers 23h l’activité commence alors même que nous étions en train de déguster un petit rhum du Venezuela qui avait un petit gout…de reviens y !

On pose les verres  et les copains sortent de petits loups et de petits sars puis un plus joli que l’on conservera. Enfin vient mon tour, petite touche au ver, j’attends, petite touchette, je prends contact puis dégrapine. La canne est bien pliée mais c’est pour moi une première avec un plomb grappin, je sens qu’il est difficile de mouliner, le frein glisse de temps en temps…je sens les vibrations jusque dans mes entrailles…Ca se précise, de gros rush que j’accompagne du mieux que je peux puis enfin à la frontale (enfin une qui marche bien et pas chère) je vois le coté brillant de la DODO et là les secondes sont longues pour la mettre au sec définitivement. Je suis heureux comme un gamin dans une boutique de bonbons…

La pesée accuse 1.8kg après des élucubrations qui dépassaient…les 2.5kg

Enfin l’activité retombe et mes coéquipiers (sous l’effet du rhum…) s’enfoncent dans leurs fauteuils confortables. Des ronflements chantent à mes oreilles mais je ne baisse pas les yeux des cannes (6 à surveiller) et le rayon de ma frontale balaye minutieusement les scions. Après 2 ou 3 changements d’appâts sans résultat. Je décide de me déplacer de 150 m laissant mes 2 compères dans les bras de Morphée.

Au bout de 5 minutes, petite touche j’attends et comme précédemment, je prends contact et dégrapine. Là encore, la lourdeur de la ligne m’annonce un beau poisson, mais encore faut-il le sortir… je siffle à mon copain David afin qu’il vienne en renfort, puis après une petite frayeur (elle revenait vers le bord) je vois enfin la bestiole dans la lumière de la frontale. Celle –ci pourtant de même longueur 43 cm ne fera que 1.3 kg.

Le temps de réamorcer, et une petite de 600g vient à nouveau à ma cane, d’autres seront manquées puis les appâts viennent à manquer…7h30 nous levons le camp et nous arrivons chez nous vers 9h45 remplis de sensations mais aussi de fatigue… »

Joël s'éclate à la tombée d'un coup de mer
Joël s'éclate à la tombée d'un coup de mer

Quelle belle partie de pêche avec deux grosses dorades à la clé, BRAVO à toi Joël et merci de nous avoir fait revivre de belle manière ce bon moment au bord de l'eau. Peut-être que ce seront les dernières dodos que nous verrons sur ce blog en 2016, ou pas!

Une pêche entre amis autour d'un bon nectar avec du beau poisson noble, que demander de mieux!!!

Tu as mis en application mes conseils, je suis content que cela ce soit avéré payant pour toi. Tu as très bien compris que le surfcasting n'est pas une course et que le moindre détail fera la différence : un appât bien présenté, un montage soigné, prospecter large sur les secteurs de pêche, etc... Tu apprends très vite, à ce rythme là l'élève va très vite rattraper le maitre!

 

Vive la mer, vive la pêche en mer, vive le surfcasting.

P.S.: sur les tombants de coup de mer j'adore utiliser les plombs portugais ci-dessous avec un rolling intégré sur la tige pour monter directement votre bas de ligne. Pratique, peu emmêlant, auto-ferrant, je vous conseille ce montage pour le loup...

 

Tag(s) : #Vos Photos