Bonjour les accros de la dodo.

J'ai enfin pu me dégager un peu de temps pour vous donner les détails de mes dernières parties de surfcasting.

Comme vous avez pu le constater ces derniers jours j'ai pu sortir régulièrement au bord de l'eau (4 sorties en 10 jours) car ma petite famille est partie en vacances pendant que moi je travaillais! Il fallait bien trouver un moyen de se consoler.

J'en ai bien profité c'est certain, maintenant dur retour à la réalité avec seulement une sortie par semaine!!!

Le 14 avril nous avons donc décidé avec David de remettre ça suite à notre réussite quelques jours auparavant.

Le rendez-vous est donné à 18h, après notre journée de boulot, sur notre spot de pêche. A notre arrivée nous distinguons des filets, nous décidons donc de se rabattre sur un autre secteur pour éviter la bredouille plus que certaine.

19h00 : nous arrivons sur notre spot (dans le 34) qui est désert, pas un chat ni un filet! Heureux, nous en profitons pour faire une photo sympa en arborant fièrement les nouvelles casquettes Dorade Surfcasting fraichement reçues.

14 Avril 2016 - On récidive avec David !

Nous calerons chacun trois cannes à des distances différentes histoire de bien quadriller le terrain. Pour les montages, vous commencez à les connaitre (!), je vais utiliser deux montages à empile basse pour propulser deux cannes loin du bord et un montage coulissant pour mon crabe afin de mieux détecter les touches.

Au menu du jour ce sera : vers de sable fraichement ramassés, gros bibis de Sète et crabes verts.

14 Avril 2016 - On récidive avec David !

Comme les bibis sont monstrueux, je préfère les ouvrir entièrement sur toute la longueur puis les retourner et les ficeler afin d'éviter les loupés.

En effet plus votre bibi sera gros plus vous aurez de chance de rater votre poisson du fait de la plus grande surfcace vierge de votre appât par rapport au positionnement de votre hameçon.

En ficelant votre appât la dorade aura du mal à vous le chiper sans se piquer.

De plus en retournant le bibi, votre lanière de bibi sera plus attractive car elle a un reflet nacré et elle sentira les effluves. De nuit avec un peu de lune et accompagné d'un plomb plastifié avec une touche de blanc c'est un appât redoutable...

14 Avril 2016 - On récidive avec David !

Bon inutile de vous énumérer un par un tous les poissons que nous allons remonter car nous avons été gâté...

L'essentiel, ce qui va le plus vous intéresser est le constat suivant : le crabe n'a pas été touché, le bibi de Sète a pas mal fonctionné sur les dorades et le vers de sable a été redoutable sur les dorades et les marbrés.

Au niveau des distances de lancer, seules les cannes à bien plus de 100m ont été productives.

En résumé, en ce début de saison je vous conseille grandement de pêcher de nuit car l'activité est plus importante qu'en journée et surtout d'envoyer des vers de sable le plus loin possible.

Au final de cette belle soirée nous repartiront avec plus de 5 kg de poisson à deux, on s'est encore bien amusé. La Méditerranée a été clémente avec nous, mais à cette heure-ci on ne se doutait pas qu'elle nous réservait une plus belle surprise.

Les nouvelles casquettes Dorade Surfcasting ont quand à elle passé avec brio le crash test : elles sont chanceuses c'est bon!

14 Avril 2016 - On récidive avec David !

Le Mardi 19 avril au soir j'avais prévu de faire une petite sortie depuis longue date avec Sébastien. Jean Claude, au dernier moment s'est joint à nous et il a bien fait.

Cette soirée nous avons tous fait du poisson, on s'est bien régalé, avec de jolis marbrés et des dorades honorables. Mention spéciale à Sébastien qui a sorti le plus beau poisson de la soirée : cette belle royale de 860g. Bravo Seb!

Le constat est encore le même : le ver de sable et la distance sont gages de réussite.

Vive la mer vive la pêche en mer, vive le surfcasting.

14 Avril 2016 - On récidive avec David !
Tag(s) : #Belles Pêches, #Sorties pêche Dorade