Bonjour les fans de sparidés.

En ce moment la météo est pénible dans le Languedoc avec de gros épisodes de tramontane qui glacent l'atmosphère. Dès que la météo sera plus clémente, que le soleil réchauffera durablement la mer Méditerranée, nous croiseront enfin les belles royales en plage.

En attendant Geoffroy nous régale en nous partageant un bon moment au bord de l'eau, voici son récit :

« Salut à tous les fans de la pêche à la dorade royale !
Je suis nouveau sur le site, je m'appelle Geoffroy j'ai 21 ans et je pêche des dodos depuis tout petit !
La saison approche à grand pas et je voudrais donc vous raconter une petite pêche de l'année dernière en juillet sur la grande digue de Valras avant d'attaquer l'année !

Avec mon meilleur pote (Pierre où Pedro pour les intimes) on décide de se faire une petite session dorade à Valras pour le Week-end !
Nous arrivons donc le 18/07/2015 les cannes prêtes à sortir de grosses mémères.
Tout d'abord il nous faut des appâts !
C'est parti pour la recherche des vers de sable, couteaux de mer (les meilleurs) rien à voir avec le couteau d'étang et quelques crabes verts.

Petits détails pour le montage : toutes les cannes avec des plombs coulissants en potence de 80g et un corps de ligne de 30 centièmes.

Puis pour les bas de lignes :

- Crabe : en 24 centièmes fluoro et deux hameçon de 4 en wishbone.

- Couteau : en 24 centièmes fluoro avec un hameçon à palette de 4, on loche alors le couteau en s'assurant que l'hameçon finisse à la base la plus dure du couteau au niveau de langue puis j'ajoute un hameçon à œillet qui arrive de l'autre côté (cela vitera les loupés qui font râler).

Geoffroy et sa belle

- Vers de sable : en 22 centièmes fluoro et un hameçon de 4 où 6 un peu plus fin pour pouvoir bien mettre son vers de sable fin et fragile.

Geoffroy et sa belle

Une fois tous les appâts en poche et mis en conservation, nous allons nous couchez avec les réveils sur 04h00 : pour la dodo il faut se lever tôt !

Les réveils sonnent, un café et en avant. En arrivant à la grande digue, bonne surprise nous sommes les premiers et nous nous installons donc à la pointe de la digue très prisée.
On met alors les cannes les premières cannes à l'eau dans l'obscurité.
Deux cannes sont à l'eau et déjà une première touche sur le vers de sable, mais la dorade est remise à l'eau avec ses 15cm (on la prendra dans quelques années peut-être !).
Nous sommes maintenant totalement installés, le soleil commence à peine à montrer le bout de son nez. Nous avons une canne au crabe, deux au couteau entier et une au vers de sable.

Geoffroy et sa belle

Vers 06h45 les premiers vrai rayons de soleil arrivent et là Pierre me signale une petite touche sur le crabe. Je lui dis d'attendre quand soudain la touche s'intensifie fortement, il saisit la canne et nous fait un magnifique ferrage ! Il me dit que c'est une grosse, je prends alors l'épuisette et me place au plus bas de la digue. Pierre ramène doucement la dorade, enfin nous pouvons la voir, elle est énorme (surement plus de 2 kilos) ! Elle arrive doucement en direction de l'épuisette et donne un coup de tête à quelques centimètres de l'épuisette, elle casse !!
S'était la plus grosse dorade qu'il avait eu au bout de la ligne ... La déception s'installe !
Mais bon la pêche c'est comme ça le poisson aussi à sa chance, nous relançons alors toutes les lignes avec de nouveaux appâts frais.
Jusqu'à 11h aucun mouvement de scion : plus une touche !

Nous étions sur le point de partir quand soudain une touche sur un couteau entier plutôt légère : je prends la canne en main, attends un peu. La touche continue mais ne s'accentue pas, je décide quand même de ferrer !!
Les rôles s'inversent alors, Pierre prend l'épuisette et se met carrément les pieds dans l'eau pour ne pas la rater cette fois.
Elle a l'air belle, je la travaille puis la ramène jusqu'à l'épuisette. Madame accusera 2,4 kilos : ma plus belle dorade jamais prise, je suis alors l'homme le plus heureux du monde avec mon pote Pierre.

J'espère que ma petite histoire vous a plu.

#Pêche #Dorade #Passion »

Geoffroy et sa belle

En premier lieu merci Geoffroy de jouer le jeu en partageant pour la première fois sur le blog une belle partie de pêche en bord de mer.

Bravo pour cette belle dodo qui t'a donné des frissons avec en plus un record honorable à la clé. Allez continue comme cela, avec les appâts que tu utilise tu battras tôt ou tard ce record.

Avec la dorade royale, surtout les gros spécimens, il faut être vigilant et travailler au mieux le poisson si on veut espérer toucher des doigts un poisson trophée... Ah qu'elle me manque cette dodo!

Pour info, le weekend dernier sur le petit coup de mer il s'est fait quelques loups et sars dans le 34 et le 30.

Vive la mer, vive la pêche en mer, vive le surfcasting.

P.S.: ci-dessous vous trouverez une super mallette 24 plioirs pour ranger et conserver au mieux vos bas de lignes (ou vos empiles). Compacte, solide et contenant 24 plioirs ronds de 65mm de diamètre cette mallette a un rapport qualité prix imbattable.

Tag(s) : #Vos Photos