Bonjour les fans de pêche en mer.

Comme vous le savez on ne sort pas des poissons record à chaque partie de pêche. Les douilles, les capots font partis intégrante de notre passion et nous poussent à ressortir les cannes pour aller chercher le beau poisson tant espéré.

L’essentiel est d'être au bord de l'eau, les cannes pas très loin et la mer en point de mire.

Aujourd'hui Guy nous fait revivre sa partie de pêche reposante durant ce weekend de noël, voici son récit :

« Salut Micka et tous les pécheurs.
Voilà un petit compte-rendu de ma soirée surfcasting sur la plage du Grand Travers à la Grande –Motte.

Après 2 jours de repas de fêtes une petite pause face à la mer s’imposait. Voyant la météo qui annonce du vent sud-est pour samedi et dimanche je prévois donc une sortie pour la nuit de samedi à dimanche (27 décembre 2015).

Samedi matin je pars chercher les appâts, le détaillant n'a que des vers de chalut. Je lui prends un ver et à la maison je sors du congel un paquet de 6 couteaux (mis au congélateur sur les conseils de Micka).

Le repas du midi sera léger car 2 jours de fête ça cale…

Vers 13h une petite sieste de 1h est nécessaire pour être en forme pour la partie de pêche.

15 h départ pour 50km vers le Grand-Travers. Me voilà sur place équipé du wadders (de chez dorade surfcasting), les cannes dans le fourreau et chargé comme une mule je me rends sur la plage.

Je calerais 3 cannes : 1 montage empile haute fixe, 1 montage auto-ferrant et 1 montage empile basse trainard. La canne montage empile haute sera avec un couteau décortiqué et ligaturé avec du fil de diamètre moyen. Les deux autres cannes seront au ver de chalut.

Guy prend l'air

Il arrive un pêcheur qui 's'installe à côté de moi, qui une fois installer viens me voir. On discute de nos cannes, de nos appas et il me montre un système qu’il a fabriqué pour faire un bras pour les écureuils.

Guy prend l'air

Le temps passe, il remonte ses cannes et là tout emmêler : la mer bouge un peu, il y a de petites vagues avec une belle écume. Je vais à mes cannes et remonte voir si embrouiller : c’est le cas, donc je change les bas de ligne et je les monte avec de l’amnesia 6.8 k. Je réamorce avec des bons morceaux.

Avec mon voisin on continue notre discussion, on se raconte nos histoires de prise et nos sorties de pèche. Cela fait maintenant 2 heures que je suis en place et toujours rien. D'un coup l’écureuil de mon voisin monte d'une force et retombe aussitôt, il prend la canne et rien ! Dommage c’était une belle touche.
19h mon voisin plie et vient me saluer avant de partir. Il fait nuit, je mets les starlights en place dans les écureuils, un starlight sur la canne au couteau et les lumières clignotantes sur les autres cannes. Tout est prêt, on dirait les illuminations de noël !

Guy prend l'air

Le temps passe et toujours rien, j’ai quand même la chance d’assister à un magnifique lever de lune rousse.

21h l’écureuil sur une canne au chalut monte, je prends la canne qui est dégrappinée. Je ne sens rien, arrivé vers le bord je sens quand même des petits coups de tête et là à ma grande surprise c’est une dodo de 20 cm (bien sur elle est retournée grandir).

La mer est belle, le temps nuageux mais il n’y a pas le vent annoncé par la météo. Toute la nuit je m’occupe de réamorcer les cannes sans succès. 01h30 du matin je fatigue alors je plie et je rentre.

Pas de pèche mais quel bonheur d'être au bord de l'eau…

Passez tous de bonnes fêtes de fin d'année. »

Merci Guy pour le partage et pour les photos, le poisson t'a laissé tranquille tu as pu digérer en toute quiétude! Ta prochaine partie de pêche sera meilleure j'en suis certain. Mais bon quand on est passionné le simple fait d'être au bord de l'eau rend heureux.

Moi rien que la vue de la mer en photo me donne envie, comme nombre d'entre-vous je suppose, de sortir mes cannes!

Vive la mer, vive la pêche en mer, vive le surfcasting.

P.S.: ci-dessous vous trouverez des accessoires (que Guy utilise) qui sont indispensables pour affronter des mers formées.

Tag(s) : #Vos Photos