Bonjour les férus de dodos.

Il n'est plus à présenter, vous le connaissez déjà tous! Olivier nous régale une nouvelle fois avec un beau live d'une belle dodo, voici son nouveau récit :

« Salut, voici un petit compte rendu de mon WE pêche (26 et 27 septembre 2015):

Depuis la reprise du boulot, je ne pêche que les WE. En fin de semaine, j'ai l'œil rivé sur la météo, avec toutes les applis installées sur mon smartphone. J'ai même un calendrier solunaire... que je déments parfois quand il me dit 10% de chance de réussite...
Comme il me dit que la pêche va être bonne entre 12h et 14h, je vais faire quelques couteaux ce samedi matin, non sans mal car l'eau est un peu trouble et il faut raser le fonds pour espérer les repérer. En plus, l'eau est un peu froide...
Finalement, j'irais faire ma première session du WE en début d'après-midi qui se soldera par un beau capot des familles, malgré mes couteaux ultra frais, mes crabes et mes bibis décongelés.
Retour au bord de l'eau le lendemain matin, avec changement de spot en fonction de la direction de la houle. Même menu d'appâts, 3 cannes à l'eau, un beau soleil et une petite brise de nord qui tournera au sud en fin de matinée. Et là, surprise sur ma petite canne à buscle au crabe : une touche peu franche mais bien visible, qui me permettra de sortir mon premier poulpe de la saison... qui finira dans les rochers (décroché) et regagnera son habitat pour mieux grandir. J'aurai une touche de la matinée sur la canne au couteau : la marque des dents de la dorade bien dessinée sur la coquille... Elle n'aura pas demandé son reste.
Dernière chance, le coup du soir...
Je me décide à faire le coucher du soleil mais j'arrive vers 18h sur le spot.
Un pêcheur est en cours d'installation avec 3 cannes à côté de moi.
Je monte une canne au couteau (2 hameçons) et une canne au crabe (wishbone). Je lance assez loin grâce à mes plombs missiles sables en 125g.

Olivier nous régale encore une fois

Les 2 cannes sont posées sur leurs supports, la canne au couteau avec un écureuil pour visualiser les touches, la canne au crabe fil tendu pour un auto-ferrage.
Cela fait 10 minutes que je suis en action de pêche et l'écureuil monte brusquement et se détache tout seul. Ni une ni deux, je bondi sur la canne et je tends le fil pour sentir la moindre tirée. Elle est encore là, ferrage, c'est pendu.

Le frein bien réglé, la canne absorbe les coups de tête car elle sa bat bien. Je la ramène et elle se décale un peu vers la gauche. Je resserre le frein pour bien la brider, la canne gérant les petits rushs à l'arrivée près des rochers. Mon salabre télescopique à portée de main, et direction le panier, c'est gagné !
Une belle dorade de près d'1,5kg (un peu moins) qui va encore nous régaler. Elle s'est prise sur l'hameçon coulissant et avait commencé à l'ouvrir un peu (ouf !).
Je remonte les 2 cannes au couteau. J'aurai encore une belle montée de l'écureuil, mais la belle aura été plus maligne en me nettoyant l'appât bien correctement (2 hameçons tout propres).
Finalement, je clôture ce WE avec un beau poisson (et le seul des 2 jours). Comme quoi, il faut y croire jusqu'au bout… »

Olivier nous régale encore une fois
Olivier nous régale encore une fois

Comme d'habitude Olivier je te dis Bravo et merci pour cette belle castagne en vidéo, ta régularité est admirable. Allez je te lance un défi pour cette fin de saison : battre ton record sur la dodo.

A la vue de cette superbe touche et de ce beau poisson, quelque-chose me dit que je ne vais pas tarder à sortir les cannes... Allez vivement un bon coup de tramontane pour déclencher l’appétit frénétique des grosses mémères. Il y a encore de belles pêches en perspective.

Vive la mer, vive la pêche en mer, vive le surfcasting.

P.S.: ci-dessous vous trouverez les plombs favoris d'Olivier, les plombs sables qui vous permettront de jouer la discrétion et de chercher de la distance.

Tag(s) : #Vos Photos